Silkdance: quand le mouvement devient un art

Philosophie

La Silkdance  © (danse de la soie) évoque un tissu précieux de soie légère, libre de se mouvoir et porté par le vent qui le caresse avec douceur comme un flocon de neige, un pétale de rose ou une plume glissant dans le creux de la main. Mais, soudain, le vent peut devenir plus fort, plus violent et la soie devient flammes, tempête de sable, taches de sang et explosion de couleurs, comme si l’espace était éclaboussé de pigments. Chaque tissu est une nouvelle danse, chaque danse une nouvelle couleur. L’espace scénique se transforme alors en peinture. La Silkdance célèbre le processus naturel du ver à soie qui crée autour de lui un fil immense; long comme le voyage des marchands de la route allant de l’Orient vers l’Occident. Un voyage plein de richesses, d’échanges, de rencontres et d’oppositions entre diverses cultures.

Description

Par sa connaissance des danses, musiques, arts, archéologie nées le long de l’antique route de la soie, le besoin de trouver un langage personnel d’expression corporelle et par son amour pour ces pays et leur tissus, Julia Haussener a conçu la Silkdance. Ce concept original de danse tisse finement, comme une soierie, des mouvements issus de danses de l’ensemble de l’Asie et du Moyen Orient. Cette nouvelle danse, pensée pour la scène et fortement liée aux arts visuels, puise ses techniques au socle d’expression corporelle de différentes cultures. La Silkdance a reçu également les influences de la danse expressive contemporaine et du « Tanztheater » faisant d’elle une synthèse cohérente des rythmes de l’Orient et de l’Occident, passé et présent confondus.

Musique

La musique qui l’accompagne est une fusion de plusieurs rythmes et mélodies issus de ces pays, cette musique est jouée par des instruments très variés où les percussions jouent un rôle important. La musique sert de support à partir d’un fonds souvent classique et traditionnel.

© Tous droits réservés. Silkdance by Julia Haussener